Home / Les différentes isolations / Les méthodes de réalisation de l’isolation phonique d’une cloison

Les méthodes de réalisation de l’isolation phonique d’une cloison

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Que ce soit à la maison ou au travail, on rencontre toujours des problèmes de vibration sonore pouvant nous causer un stress, un manque de sommeil et un manque de concentration. Les bruits aériens et les bruits du voisinage sont des vibrations qui peuvent être transmises facilement à l’intérieur d’un bâtiment lorsque les murs sont mal isolés. L’installation d’une cloison phonique est un moyen d’y remédier. C’est une sorte de mur intérieur qui sert à séparer deux pièces, afin d’atténuer les nuisances sonores d’une pièce à une autre.  L’isolation phonique d’une cloison n’affectera pas la performance thermique des murs. La technique d’isolation phonique ou acoustique apporte un grand confort tout en bloquant la propagation des vibrations sonores à l’intérieur. Afin d’assurer la performance phonique d’une cloison, optez pour le système de doublage sur ossature.

Devis Isolation Phonique gratuit

L’assemblage d’un isolant phonique avec le système de doublage sur ossature

L’association d’une plaque de plâtre avec le système de doublage sur ossature permet d’augmenter la performance acoustique d’une cloison légère. Bon nombre d’isolants peuvent être installés pour renforcer l’isolation phonique d’une cloison. Il s’agit de la laine de verre, de la laine de roche, des fibres de bois et des isolants minces. Ces types d’isolants sont des matériaux absorbants et antivibratoires très efficaces. De plus, ces matériaux sont très faciles à poser et assureront une protection à long terme. Puisqu’il nous est important de vivre et travailler dans le calme absolu, l’isolation acoustique des murs est une étape non négligeable dans le cadre de la rénovation ou de la construction. Le système de la loi « masse-ressort-masse » permet aussi de réussir une isolation phonique performante. L’isolation phonique d’une cloison se fait en quatre étapes. La première étape consiste à poser des rails pour l’ossature métallique. Il faut ensuite fixer les plaques de plâtre sur la première face de la cloison à la hauteur du sol au plafond avec des vis. Lorsque les plaques de plâtre sont fixées, il faut les assembler avec un isolant tel qu’une laine de verre ou une laine de roche à l’aide d’une colle. La dernière étape consiste à visser les plaques de plâtre sur la deuxième face de la cloison. C’est une installation traditionnelle, mais très performante en matière de lutte contre les bruits. Si vous éprouvez un sentiment d’incapacité pour réaliser cette opération, il vaut mieux faire appel à un spécialiste. Il saura identifier l’isolant adéquat à votre cloison.

Isolation phonique : une option très avantageuse.

L’isolation phonique d’une cloison apporte beaucoup d’avantages tels que l’optimisation de la qualité de vie intérieure et la réduction des frais d’énergie électrique en matière de climatisation ou de chauffage. Conçu comme un amortisseur de bruit, un isolant acoustique permet aussi de diminuer la pollution sonore à l’intérieur d’une pièce. Cette option s’avère être très bénéfique pour les studios, car l’isolant empêchera la transmission du son à l’extérieur. En somme, une pièce disposant d’une meilleure cloison phonique reste constamment confortable et sécurisée.

 

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Scroll To Top