Home / Comprendre l'isolation phonique / Faire un diagnostic acoustique pour choisir des solutions adaptées

Faire un diagnostic acoustique pour choisir des solutions adaptées

Les pollutions sonores peuvent être à l’origine d’inconforts, voire de troubles de la santé. Lorsque vous êtes victimes de tels préjudices, il est important de prendre des mesures dans les plus brefs délais. Afin d’employer des solutions efficaces, il est déjà important d’établir un diagnostic, dans le but de connaître l’origine et les caractéristiques de la nuisance sonore.

Comment établir un diagnostic ?

Il n’existe pas de solution miracle ou standard quant aux nuisances sonores, et le diagnostic est souvent indispensable. Effectuer un diagnostic afin de mettre en place des mesures d’ajustement adéquates peut facilement être effectué par un professionnel. Vous pouvez néanmoins mener vous-même votre petite investigation, juste en vous posant quelques questions basiques. Commencer déjà par identifier la nature et la source du bruit, il peut s’agir ici des bruits extérieurs (avions, trafic routier, voisins bruyants, etc.), ou de bruits provenant de l’intérieur même de votre maison (machines, tuyauteries, etc.). Déterminer ensuite les parois par lesquelles ces bruits s’échappent, et qui bénéficieront donc d’une meilleure isolation phonique. À l’aide d’un appareil adéquat, mesurer l’intensité du bruit en dB, et comparer la avec le maximum supportable comme indiqué dans le NRA (nouvelle réglementation acoustique). En fonction de la réduction à apporter et de la nature de la paroi, apportez-y la solution adaptée à vos attentes.

Comment apporter des solutions efficaces ?

Une fois ces questions préalables éclaircies, il vous sera beaucoup plus facile de mener à bien l’isolation phonique d’une paroi. Les solutions diffèrent principalement selon la nature et l’origine du bruit, ainsi que de son moyen de transmission. En fonction de cette dernière, le bruit peut être un bruit d’impact, qui se répand par transmission latérale de vibrations traversant divers matériaux (un coup de marteau par exemple), ou être un bruit aérien, qui lui est transmis par les vibrations de l’air.

Une fois toutes les mesures effectuées, il vous suffit de soustraire du niveau de bruit actuel celui que vous désirez instaurer, et vous saurez alors précisément l’ampleur de la réduction sonore à apporter, ainsi que les caractéristiques de la solution à adopter. Par exemple, dans une salle subissant une nuisance sonore de 50 dB, et que vous souhaitiez réduire celui-ci à 30 dB, vous devrez ajuster l’isolation acoustique de la paroi de 20 dB. Une fois que vont besoins ont été délimités, le recours aux services d’un acousticien est vivement recommandé, car seul un savoir-faire professionnel pourra vous apporter une entière satisfaction.

Scroll To Top